Fin de vacances… 2 / 2

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

Fin de vacances… 2 / 2L’épisode précédent : 01 / L’apparitionClara, pour son dernier jour de vacances dans l’archipel des Canaries, voit apparaître dans le soleil couchant d’une crique déserte de l’île d’El Hierro une Chimène nommée Lucia. D’abord troublée par la beauté de cette apparition, elle se laisse rapidement séduire…**********2 / La cabane…Clara se laisse conduire par Lucia. Si on lui avait prédit que ces vacances prendraient fin ainsi, elle ne l’aurait pas crue. Elle qui était arrivée avec sa déprime sentimentale, se sent revivre au crépuscule de son séjour sur El Hierro. À croire que Lucia est une magicienne de l’amour. Mais Clara est toutefois troublée par cette envie soudaine de découvrir les plaisirs lesbiens. Chemin faisant, main dans la main avec son égérie, elle est excitée à l’idée du plaisir que va lui procurer Lucia par ses caresses expertes ; mais toutefois une angoisse la tenaille à l’idée qu’en retour il faudra qu’elle lui donne le même plaisir… Saura-t-elle s’y prendre ? Elle qui n’a jamais touché un autre sexe féminin que le sien.Il fait nuit noire quand elles arrivent au bout du petit port de pêche canarien, désert à cette heure ou sont alignées plusieurs cabanes plongées dans une obscurité totale. Lucia en prenant la clé cachée sous une pierre plate, lui explique a voix basse que ces cabanes de pêcheur dont celle-ci appartient à son frère, servent à la fois de remise, d’entrepôt pour le matériel, mais aussi sont équipés pour passer des soirées « à la fraîche » l’été… Où comme ce soir, finit-elle avec un sourire polisson, tout en ouvrant la porte. Quand Lucia allume la lampe pendue au plafond, Clara est étonnée par la grandeur de la cabane, ainsi que l’ordre et la propreté qui règne à l’intérieur. Les filets de pêche, diverses nasses et caisses à poissons sont soigneusement rangés sur un côté. De l’autre, il y a des étagères avec divers objets, certainement pour la pêche et l’entretien du bateau. Mais aussi pour des moments de détente comme ces couvertures et coussins que Lucia est en train d’étendre au sol pour en faire un couchage sommaire.La belle espagnole qui a pris soin de verrouiller la porte derrière elle, défait et laisse canlı bahis tombé son paréo, exposant son corps magnifique au regard de Clara qu’elle entreprend langoureusement d’effeuiller. Chandail, jeans, et la culotte volent tour a tour dans la pièce. C’est nues et enlacées , la respiration haletante, avec un désir mutuel qui les consume qu’elles tombent sur la couche improvisée. À califourchon sur Clara, Lucia l’embrasse voracement, langues et salives se mélangent. Leurs respirations haletantes se sont transformées en petites plaintes de plaisir. Abandonnant sa bouche, Lucia picore le cou de Clara, descend sur ses seins, embrasse, lèche les deux petits globes, sa bouche jouent avec.Clara gémis, ses mains caressent nerveusement le dos, les épaules, puis fourragent dans la chevelure soyeuse de sa maîtresse qui se régale, elle, de cette poitrine menue. Pince un téton, suce et mordille l’autre, parfois l’aspire. Clara se laisse aller au plaisir qui la submerge.Les gémissements de Clara excitent sa partenaire qui laissant ses mains s’occuper de ces deux petites pommes pour descendre avec sa bouche lentement et sensuellement vers son ventre. Sa langue taquine son nombril, serpente vers son pubis imberbe où elle pose quelques baisers humides, avant de se déplacer sur l’intérieur des cuisses et remonter vers l’entrejambe de Clara, qui vibre et frissonne quand elle passe sur l’aine, là ou la peau est plus sensible. Quand sa bouche se pose sur sa chatte brûlante d’envie d’être goûter. Clara mouille déjà abondamment…Charnellement Lucia se met à picorer ce sexe glabre , elle lèche la fente tout en pétrissant la poitrine. Clara exhale de petits soupirs, puis pousse un petit cri quand cette langue lape les lèvres engluées par la cyprine.Les mains de Clara appuient sur la tête de sa dulcinée pour l’inciter à la lécher plus profondément. Ses fesses se soulèvent pour aller au-devant de cette bouche si merveilleuse. Mais elle reste à l’entrée de sa vulve, elle prend son temps, la fait languir … Ce qui n’est pas du goût de la jouisseuse :- Lèche-moi, je t’en prie ! … Lucia ! … Fais-moi jouir, mon ventre est en feu … Je dégouline ! Râle Clara qui n’en peut plus d’attendre bahis siteleri …En même temps qu’elle élucubre, la pression sur la tête de l’hidalga se fait plus forte, cambrée, elle ondule des hanches en poussant son sexe sur cette bouche vorace. Enfin la langue franchit la barrière des lèvres gluantes que l’envie de jouir à gonflées. S’enfonce dans le vestibule de ce puits d’amour gorgé de liqueur, remonte doucement sur le petit bouton gonflé lui aussi de plaisir.Elle se retire un instant pour écarter les nymphes et dégagé son petit bouton pour mieux y faire courir sa langue, après l’avoir titillé d’un doigt coquin pour le faire sortir de sa gaine. Clara s’affole et le fait savoir par de longs et forts gémissements. La belle canarienne s’active maintenant sans retenue, suce, lèche, branle, mordille son clitoris ; le couvre de baisers, l’aspire dans sa bouche pour mieux le sucer… elle se délecte du sexe de cette belle vacancière.Les mains crispées dans les cheveux de son amante, Clara sent monter l’orgasme, elle se tord de plaisir, se cambre, se crispe, geint … Elle va jouir.- Continue ! Ne t’arrête plus ! … Oh Lucia, je vais jouir !… Oh putain que c’est bon !Et quand en plus de sa bouche deux doigts viennent la pénétrer et s’activer dans son bas-ventre, Clara explose violemment, les yeux révulsés, tendue comme un arc, tremblante, dans un râle aigu de fond de gorge. C’est si fort que cette « petite mort » la déconnecte complètement… Elle est au septième ciel !Lucia caresse lascivement le corps de Clara pendant qu’elle redescend de son Nirvana. Puis elles s’enlacent tendrement, leurs seins se touchent, leurs tétons s’effleurent, leurs bouches se joignent pour un baiser impétueux, dans un mélange de salive et de mouille.Sans rien dire, Lucia qui sait l’inexpérience de Clara, se couche sur le dos et la guide, sur elle, pour un soixante-neuf. Elles se lèchent, se caressent, se doigtent, gémissent. Agitent langues, doigts dans des flots de mouille. Roucoulent de plaisir …L’appréhension de Clara a totalement disparu, et c’est d’instinct qu’elle prodigue ses caresses à Lucia. Elle aime ce sexe de femme, ces effluves qui en émanent, ce goût différent bahis şirketleri du sien, si excitant ; qu’elle lape avec envie et gourmandise ce clitoris gonflé, en jouant avec ses doigts dans ce cratère en éruption… Et les orgasmes libérateurs arrivent très vite pour les deux amantes …Leur souffle retrouvé, elles s’embrassent dans des odeurs de sexe qui emplissent la pièce. Puis Lucia toujours maître du jeu avance doucement son bassin vers celui de sa complice, leurs entrejambes se croisent. Leurs regards plongés l’un dans l’autre, Carla saisit la main que lui tend Lucia pour mieux presser leur entrejambes. Leurs bassins ondulent, frottant leur vulve mouillée l’une contre l’autre, concentrant leurs mouvements sur la rapidité et la précision plus que sur l’amplitude. Lucia se lèche les lèvres, Clara se mord les siennes. La cabane est remplie de sanglots de plaisirs et du clapotis que font leurs chattes en se bossant…- Oh mon dieu ! … Je vais jouir Lucia ! S’extasie Clara.-Yo tambien, amor… vengo ! Répond Lucia qui halète de plus en plus fort.Sexe contre sexe, clito contre clito, Clara jouit la première, suivi aussitôt par Lucia. Dans un déchaînement de spasmes, de contractions, de cris qu’elles ressentent et vivent à l’unisson …Comblées et détendues, elles bavardent, comme deux vielles amies et se font des confidences sur leur vie amoureuse. Puis de nouveau l’envie, avec cette soif de jouissance qu’ont de nouvelles amantes, elles refont l’amour encore et encore. Jamais Clara ne s’était sentie aussi femme dans les bras … D’une femme.La nuit était très avancée quand épuisées par tant de jouissance et repues d’orgasmes, elles s’endorment enlacées, pour ne rouvrir les yeux qu’au petit matin. Après avoir aéré pour dissiper l’odeur de sexe qui avait imprégné la cabane, rangé couvertures et coussins pour effacer toute trace de leur nuit. Le temps de la séparation est venu pour les deux maîtresses, peu pressées de se quitter après cette nuit merveilleuse. Mais les obligations horaires de Clara pour son retour en France les ramènent à la réalité. Elles se quittent sur un dernier baiser passionné, non sans avoir échangé leurs 06 et e-mail pour rester en contact et s’être fait la promesse de se retrouver ici aux prochaines vacances de Clara. Clara qui maintenant sait qu’après cette expérience saphique, sa vie amoureuse va prendre inéluctablement une tout autre orientation… ! Fin …

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın