Argent et famille (7)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Argent et famille (7)Une semaine passa, et de jour en jour, je voyais un interet de plus en plus prononcé de ma soeur pour l’inconnu que j’incarnais sur son compte Badoo. Je la voyais le soir se précipiter vers son ordinateur portable pour vérifier si elle avait reçu un nouveau message. Ses premières questions évasives laissaient maintenant place à de longs mails, où elle parlait de sa soif de voyages, de besoin de liberté, de relation amoureuse un peu triste. Elle m’envoyait regulierement des photos d’elle, principalement en maillot de bain. Je lui répondais que je la trouvais incroyablement belle, et je rebondissais sur son désir de liberté, je lui disais que je craignais de m’engager, par peur de perdre cette indépendance. Et si au final, ce n’était pas ça, une vraie preuve d’amour que l’on donnait à l’autre ?Elle voyait de moins en moins son copain, se montrait plus distante quand il cherchait à l’embrasser. Elle recula même une fois séchement lorsqu’il voulut poser sa main sur sa poitrine. Il lui présenta ses excuses, disant qu’il était désolé d’avoir précipité les choses. Le con, il pensait qu’elle était timide à ce niveau là. Il fallait voir ce qu’elle m’écrivait, de tous ses désirs, mais qu’elle n’avait pas encore trouvé le garçon qui correspondait à ses attentes. Je lui demandais si ça la génerait d’être avec un garçon ayant un gros appetit sexuel, et elle me répondit que non, bien au contraire, güvenilir canlı bahis siteleri elle avait besoin de se sentir désirée.Un mardi soir, alors qu’elle était dans son lit, je la surpris à se masturber fort en regardant les photos que je lui avais envoyé. Je la regardais faire, ses jambes largement écartées, son pc posé sur le lit à coté d’elle, à se taper deux doigts au fond de la chatte. Deux soirs plus tard, elle en fit autant, en gardant sa culotte qu’elle écarta sur le coté, et s’enfilant deux doigts bien à fond, agitant fort, et en les ramenant dans sa bouche régulierement. Le lendemain matin, dès son réveil, elle alluma son ordinateur, lu un message que je lui avais envoyé dans la nuit, et se masturba de plus belle. Je la vis même se pincer les seins.Les jours passèrent, et elle se masturbait regulierement devant mes photos, sortant peu de sa chambre, et refusant de voir son copain. Quand on passait à table, elle était évasive, parlait peu, donnait le change quand on entamait la conversation avec elle, mais préférait sinon rester distante. Je savais que certain midi elle n’avait pas pris de douche, et je m’approchais d’elle, pour essayer de sentir un peu le parfum de sa chatte, qu’elle n’arretait pas de se carresser durant la matinée.Au moment du café, alors que ma mère était sortie de table, je lui demandais :- Je ne vois plus Olivier, tu ne le fais plus venir güvenilir illegal bahis siteleri à la maison ?Elle me sourit et répondit :- Non, pas en ce moment. Il est gentil. Mais je me pose des questions sur nous. Je ne pense pas que ce soit le garçon pour moi.Je lui fis un clin d’oeil.- Tu as rencontré quelqu’un d’autre ?- Il y a quelqu’un… Je crois que je tombe amoureuse.- Ah oui à ce point ?Elle parut génée, et je compris que je touchais à son jardin secret. Ma soeur était très discrète à ce sujet.- Ca me fait plaisir pour toi en tout cas, décidais-je de conclure en me levant de table à mon tour.Il y avait quelques temps, mon père m’avait fait passer une bague que je devais remettre à ma soeur, pour lui dire qu’il pensait toujours fort à elle, malgré les évenements que nous avions traversé. Je m’étais refusé de lui donner. Toutefois, lors de mes conversations avec ma soeur, je lui demandais si elle acceptait de me donner son adresse, afin que je lui fasse parvenir une surprise. Ma soeur me demanda si j’allais venir la voir. Je lui répondis que pour le moment ce n’était pas possible, j’étais trop éloigné géographiquement, mais je tenais à lui envoyer quelque chose.Lorsqu’elle reçu la bague, avec un petit mot, je la vis la serrer contre son coeur, et elle la porta aussitot. Elle me fit une photo style selfie, où elle me montra la bague à sa main avec un grand sourire. J’envoyais güvenilir bahis şirketleri cette photo à mon père, pour qu’il voit que j’avais donné la bague à ma soeur. Il me répondit merci par SMS.Ma soeur passait de plus en plus de temps dans sa chambre, à écrire de longs mails, qu’elle reprenait plusieurs fois, où elle déclarait sa flemme, son désire de me voir, qu’elle avait envi que je lui fasse l’amour.C’était tellement rare que ma soeur aborde ce sujet, que j’en profitais pour essayer d’en savoir plus.- Tu préfères dans le lit ? ou un autre endroit est possible ?- Qu’importe, si c’est avec toi.- La fellation ? tu en penses quoi ?- Pas experte en la matière. Disposée à apprendre.- Te masturbe souvent ?- joker- Ca, ca veut dire souvent… en pensant à moi ?- re-joker !- Ca me plait ! tu penses à d’autres garçons des fois ?- Pas en ce moment. il n’y a que toi.- Tu as un frère plus agé tu m’as dit. Il ne t’a jamais attiré ?- wot ?- Je dis ça, j’ai une soeur, j’ai déjà eu des fantasmes, quand j’étais plus jeune.- Ah… oui j’ai eu des fantasmes avec lui. Mais il y a longtemps.- Tu peux m’en dire plus ?- Rien… Ca m’arrivait de me carresser en pensant à lui.- coquine- C’est fou comme je te fais confiance, je pensais ne jamais dire ce genre de chose à quelqu’un.- Ca te faisait jouir ?- A vrai dire, oui. Très fort. Parce que je savais que c’était mal.Le temps passait. Les semaines se succédaient. Je me sentais plus proche de ma soeur que je ne l’avais jamais été. J’étais tellement concentré là dessus que je ne voyais pas que tous les matins, Sandrine cherchait les positions des cameras, et avait récupéré sur clé usb certaines vidéos sur l’ordinateur de mon bureau.J’étais trop sur de moi.A SUIVRE

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın